On parle de nous

ON PARLE DE NOUS...

MAISONS ET APPARTEMENTS : Janvier 2012
Le Bassin d'Arcachon se maintient.
(...) "Le Moulleau plait à toutes les générations, non contraintes par le recours systématique à un véhicule, qu'il s'agisse de se rendre à la plage, aux cafés, aux restaurants ou chez l'un des trois glaciers. Dynamique, l'association des commerçants assure une présence continue douze mois par an des services de proximité" commente Julie Lemoine de Moulleau Immobilier. L'acheteur type a de 50 à 70 ans. Cette clientèle familiale et souvent francilienne recherche la facilité. Dans le choix de maisons de vacances de quatre chambres minimum, l'idée du rassemblement et de transmission est sous-jacente. "On me sollicite régulièrementl pour des estimations. Or, beaucoup ne déclenchent pas forcément la signature d'un mandat, mais relèvent davantage de la volonté d'organiser une donation ou une succession. D'ailleurs, la demande l'emporte sur l'offre", détaille la professionnelle, aux prises avec un récurrent phénomène de pénurie. Au sein du quartier prisé, les tarifs vont de 8 000 à 14 000 €/m². Parmi les dernières signatures, figurent un T2 de 60 m² à restaurer dans la Résidence Le Panoramic, à 380 000 € et une villa de cinq chambres sur la ravissante allée des Tilleuls, à 1 350 000 €. On exige, actuellement, 2.6 M€ contre 250 m², rénovés dans le respect de l'architecture locale, ouverts sur un extérieur de 720 m². Malgré des prix stables, le marché est capricieux, car soumis à l'affect. La tranche autour du million d'euros demeure porteuse, tandis que le haut du panier suscite déjà davantage d'hésitations. Sur dix ventes, la moitié se compose d'appartements, un produit porté par la tendance au repli sur la pierre et au toujours très rassurant investissement locatif. (...)
Auteur  :  Laétitia ROSSI


MAISONS ET APPARTEMENTS : Juin 2011
Arcachon, une adresse convoitée
(...) "Avec Pereire, Le Moulleau figure parmi les quartiers arcachonnais les plus cotés. L'une des particularités du coin tient au stock particulièrement restreint. Les biens se transmettent, en effet, de génération en génération. Malgré un recul moyen des valeurs de l'ordre
de 10 %, les négociations restent âpres sur le territoire, excepté ici, où la râreté fait force de loi. Par exemple, une landaise de 160 m² sur une parcelle de 700 m² part dès la première visite à 900 000 €, sans rabais aucun" explique Julie Lemoine de Moulleau Immobilier (...). 
Auteur  :  Laétitia ROSSI

SUD OUEST : Jeudi 5 mai 2011

Un Bassin qui vaut de l'or...
(...) "Nos clients sont essentiellement des patrons et des avocats parisiens et des acquéreurs belges" remarque Julie Lemoine de l'Agence Moulleau Immobilier". Pas étonnant donc que les maisons du Bassin ne soient pas occupées à temps plein. A ce niveau de prix, on discute aussi : "On n'a jamais autant exercé nos talents de négociateurs, car on n'a jamais vu de telles disparités entre le prix affiché et le prix marché d'au moins 10 %, parfois plus. Il est fort difficile d'établir des rapports prix/mètre carré. Les acquéreurs fonctionnent aux coups de coeur. Ensuite ils négocient l'état de la villa" (...)
Auteur  : 
Lily PELLO


LE POINT : Jeudi 10 mars 2011
Spécial Immobilier : Arcachon
Arcachon, la ville des quatre saisons, n'a pas pris une ride. La crise n'a fait qu'interrompre la flambée des prix, et encore ! (...). L'Agence Moulleau Immobilier vient de vendre à des Parisiens une élégante villa 1930 de style basque 800 000 €. (...) "Au Moulleau, on gare sa voiture et on ne la ressort plus. C'est un petit Saint-Trop'. On y trouve de quoi satisfaire toutes les générations : plages, commerces, bars branchés, glaciers, restaurants, manèges", affirme Julie Lemoine, de l'Agence Moulleau Immobilier, "Ici, les prix varient de 100 000 € pour un studio à 12 millions pour une villa pieds dans l'eau."
Auteur : Dominique ARRIVET


MAISONS ET APPARTEMENTS : Septembre 2010
Belles Demeures du littoral girondin
"Bordelais, Parisiens, Anglais, Belges ou Suisses, industriels,  professions libérales ou artistes, s'offrent une résidence dans le coin. Persuadés à juste titre de sécuriser le placement, ils fonctionnent à l'affect, se passionnent pour une villa et en changent comme tranche de vie. Selon Julie Lemoine de l'Agence Moulleau Immobilier, une structure adhérente de la FNAIM, la notion de rendez-vous familial et de transmission persiste néanmoins. Les acquéreurs ont leurs habitudes et savent que le meilleur moyen de garantir l'investissement reste l'élection d'un emplacement prisé, comme Le Moulleau, le quartier d'Arcachon sans doute le plus coté. (...).
Auteur : Laétitia ROSSI


Vendredi 30 juillet 2010
"Des villégiatures pour (presque) tous les budgets" - Thierry GIRONDE


Abritant 30 % des résidences secondaires de la région (source : Insee), la Gironde est le département aquitain le mieux doté en villégiatures. Sur le territoire girondin, les résidences secondaires représentent environ 10 % du parc de logements. La majeure partie se concentre sur la côte afin de profiter des nombreux atouts du littoral aquitain. "C'est un marché assez capricieux par nature car essentiellement basé sur les coups de coeur de la clientèle", confie Julie Lemoine (agence Moulleau Immobilier, Arcachon).
"Mais, même si la crise n'a pas épargné le secteur comme en témoigne les baisses des prix de 5 à 10 points constatées sur certains produits au cours de l'année écoulée, la demande reste excédentaire par rapport à l'offre , notamment dans le périmètre qui s'étend du Parc Péreire au Pyla.
A l'heure actuelle, l'activité est contrariée par le manque de biens disponibles à la vente. Bien sûr, du studio à 77 000 € à la traditionnelle villa "les pieds dans l'eau" proposée autour des 7 millions d'euros, la gamme des villégiatures peut paraître vaste dans le secteur.
Mais ici, la demande se concentre surtout sur les maisons de famille suffisamment spacieuses et confortables pour accueillir parents et amis le temps d'une pause estivale, voire même à l'occasion de la trêve hivernale."
Le ticket d'entrée pour acquérir une de ces "valeurs sûres" dépasse les 400 000 € (plus travaux de rénovation), ce qui est loin d'être à la portée de toutes les bourses. Mais c'est le prix à payer pour un bâti de grande qualité, un environnement exceptionnel et des infrastructures développées. "


SUD OUEST : Vendredi 26 septembre 2008
Moulleau Immobilier vise une clientèle étrangère, notamment des Russes

Les Russes achètent sur le Bassin
«Il est arrivé en Limousine, avec interprête et chauffeur. Il était venu à Bordeaux acheter du vin. Il voulait voir la mer sur le bassin d'Arcachon et a demandé à visiter des maisons» raconte Julie Lemoine. La directrice de Moulleau Immobilier reste volontairement discrète sur ce client russe. Elle confie juste : «C'est un champion très distingué». Lorsqu'elle a ouvert son agence immobilière, il y a quatre mois, en plein coeur du Moulleau, ce quartier raffiné d'Arcachon à la limite du Pyla sur Mer, Julie Lemoine visait une clientèle internationale. Les Espagnols, Allemands, Anglais, mais aussi les Russes. 1% des touristes. Ils ne représentent encore que 1% des touristes sur le bassin d'Arcachon, mais elle croit en ce potentiel : « Les Russes sont imprévisibles, ils viennent sans rendez-vous, veulent visiter les maisons dont les prix ne sont pas affichés, et sont particulièrement intéressés par l'immobilier de prestige en première ligne. Ils achètent très rapidement mais peuvent vendre tout aussi rapidement». Elle tempère cependant leur image: «On a la chance d'avoir une clientèle plus raffinée que le Sud Est». Julie Lemoine, qui affiche des produits entre 118 000 et 2,2 millions d'euros (d'autres sont confidentiels), ne «parle pas de crise de l'immobilier, mais de contexte difficile», tout en se réjouissant que les vendeurs soient désormais «plus flexibles, et que les acheteurs «s'intéressent à nouveau à la transaction». Celle qui est également formatrice en immobilier à la chambre de commerce de Bordeaux a pris l'Oyat comme emblême: «Une plante bien enracinée, symbole du bassin d'Arcachon».

Auteur  :  Bernadette DUBOURG
20" Bordeaux - Mercredi 27 août 2008

Les Russes flambent sur le bassin d'Arcachon

Dans les rues d'Arcachon, on ne peut pas les rater. "Ils se déplacent en limousine, parlent fort,
adorent les marques et sont accompagnés d'interprètes, voire de gardes du corps". "Ils", ce sont les Russes, nouvelle clientèle fortunée qui, depuis un an, fait main basse sur les villas les plus luxueuses du bassin. Julie Lemoine, directrice de l'Agence Moulleau Immobilier, à Arcachon, en a fait sa cible privilégiée : "Ils achètent de gros biens, rapidement, et il faut être très réactif avec eux. Ils marchent au coup de coeur, contrairement aux Français, qui prennent le temps de comparer, de réfléchir et de consulter leur banquier". Leurs goûts ? "Les gros volumes, mais uniquement en première ou deuxième ligne". Des villas à 5 millions d'euros en moyenne, qui peuvent atteindre le double au Cap Ferret... Et si le style de la maison est "baroque", c'est encore mieux. "Ce qu'ils veulent, c'est le luxe", poursuit Julie Lemoine. (...)
Industriels du gaz, mais aussi sportifs de haut niveau, ces millionnaires épicuriens ont fait leur apparition dans la région il y a environ cinq ans. Amateurs de bon vin, ils ont commencé par acquérir des propriétés viticoles dans le Bordelais. Puis, très vite, s'est posée la question de la résidence secondaire de prestige : "Il leur fallait un lieu de détente, de préférence au bord de la mer, pour passer leurs week-ends", observe Julie Lemoine. Des plaisirs qui ne sont évidemment réservés qu'à une élite. Depuis deux ans, "les Russes représentent à peine 2 % de la clientèle étrangère sur le bassin", indique l'office du tourisme d'Arcachon.
Auteur : Marion GUILLOT


SUD-OUEST - Mardi 19 août 2008

Les Russes s'installent sur le Bassin


Malgré un contexte économique morose, Françoise Fryda et Julie Lemoine innovent. Elles viennent d'ouvrir une agence immobilière au Moulleau, en misant sur la clientèle étrangère. Leurs cibles : anglophones, Espagnols et Russes. Les villas de prestige de ce secteur ne peuvent qu'attirer une clientèle au fort potentiel financier et la demande des Russes ne cesse d'augmenter. L'agence Moulleau Immobilier prévoit même d'aller chercher ses riches clients en limousine à l'aéroport !



SUD-OUEST - Mardi 22 juillet 2008

IMMOBILIER. L'agence Moulleau Immobilier brave la crise. Elle vise le marché international avec une démarche innovante.

La demande russe

Dans un contexte économique plutôt défavorable, Julie Lemoine et Françoise FRYDA défient la tendance, secondées par le jeune stagiaire Maxime Loriel. En effet, elles viennent d'ouvrir l'agence indépendante Moulleau Immobilier située au coeur du quartier du Moulleau.

"Cela fait plus de 20 ans que je travaille dans l'immobilier et je suis formatrice dans ce domaine. J'avais à coeur d'ouvrir une agence locale au Moulleau" explique sa directrice Julie Lemoine. Car pour elle, ce quartier est la vitrine du Sud-Bassin, un lieu attrayant, incontournable et prisé. Son agence spécialisée dans la transaction pure se veut innovante et totalement basée sur la communication. Une vitrine mutlmédia, l'édition d'une gazette, un site internet français traduit en anglais, allemand, espagnol et... russe.

"La France effectivement connaît une crise mais les taux d'emprunt restent attractifs. Et bien que nous soyons une agence de quartier, il fallait s'adapter en s'ouvrant vers l'international. Et il y a une demande des Russes qui ne cesse d'augmenter" explique-t-elle. Ici se trouvent des villas de prestige qui ne peuvent qu'attirer une clientèle au fort potentiel financier. Etre réactif, de bon conseil, se mettre au service du client qu'il soit vendeur ou acheteur, tels sont les souhaits de Julie et Françoise. Alors que l'acheteur se verra conduire de l'aéroport en limousine jusqu'au lieu de la transaction, les propriétaires vendeurs se verront régulièrement invités à des "Happy Time" dans le salon design du premier étage de l'agence. Ici, on communique, on s'informe sur des sujets variés comme ce sera le cas aujourd'hui sur le thème du diagnostic immobilier. Cette agence se veut à l'image de son logo, l'oyat. Comme cette plante bien enracinée dans la dune, Moulleau Immobilier souhaite s'enraciner dans son quartier. L'inauguration officielle aura lieu le samedi 2 août.
Auteur :Sabine GERAUD

*Champs obligatoires

Les informations communiquées sont destinées à "Moulleau Immobilier" éditrice de ce site. Vous bénéficiez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de vos données personnelles (Loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique). Pour les exercer, adressez-vous à l'adresse de l'Editeur.

Pour nous contacter

  •  : 05 57 72 22 80
  •  : 05 56 54 79 22
  •    : 06 87 05 04 58
  • E-mail : contact@moulleauimmobilier.com
  • Adresse : 224 Boulevard de la Côte d'Argent
    Le Moulleau
    33120 Arcachon

Nous suivre

Nous adhérons

Nos partenaires